Temps de lecture : 2 minutes

Bricoleur du dimanche ou professionnel, la pose carrelage est une pratique qui peut être à la portée de tous. Il suffit de suivre la bonne méthode, et bien évidemment de se doter des bons outils.

Les outils et matériels nécessaires

Voici tout ce dont vous aurez besoin, préparez à l’avance.

  • Outils et matériels incontournables

Avant de commencer, il faut faire un inventaire de ce qu’il vous faudra. En termes de matériels, bien évidemment, vous aurez besoin de nouveau carrelage. Il vous faudra également du mortier qui servira de colle et d’un mortier qui vous servira de joint et qui apparaitra ainsi entre les carrelages. Et enfin, il faudra des croisillons, ce sont des petites croix qui vont servir à garder l’espace nécessaire entre les dalles du carrelage.

En termes d’outils, il faudra une machine à couper le carrelage, une truelle, une spatule dentée, un maillet en caoutchouc et un mètre. Il vous faudra également un crayon gras et une équerre de maçon ainsi qu’une règle, un niveau à bulle, des cordeaux et une raclette en caoutchouc à joint.

  • La phase de préparation de la pose carrelage

La préparation passe bien entendu par le nettoyage de la surface qui viendra accueillir les nouveaux carreaux. Pour assurer une bonne adhérence, il faudra que le support soit propre, lisse et sec. Il faut frotter et gratter, passer l’aspirateur et même dégraisser si besoin est. Pour ce faire, vous avez les produits alcalins de type lessive ou encore les produits spécialement conçus pour le ciment.

Les différentes étapes de la pose carrelage

Il faudra procéder par étape.

  • Étape 1 : Repérer l’emplacement

Il faut toujours commencer par le traçage des repères. Pour avoir un beau rendu, il faut veiller à ce que les découpes du carreau soient posées en périphérie de la pièce. Le traçage ou calepinage est le procédé qui consiste à repérer la place du premier carreau.

La technique la plus courante est celle de pose dans l’axe de la porte. On trace une ligne sur l’axe de la porte, avant de poser les dalles des deux côtés de cet axe. Il faut ensuite tracer un second axe, lequel devra être perpendiculaire au premier. Il sera placé à une distance de la porte suivant un nombre entier de carreaux. Vous pouvez toujours essayer de poser le carrelage à blanc pour mieux vous repérer. Mais il ne faut pas oublier les croisillons.

  • Étape 2 : La pose du carreau

On commence par la préparation du mortier-colle. On prend tout simplement de l’eau et de la poudre suivant les indications du fabricant.

Quand c’est prêt, il sera étalé avec la truelle au niveau du tracé, suivant une largeur supérieure à celle des carreaux. Pour obtenir la bonne épaisseur, il est possible de faire des stries avec la spatule.

Pour fixer les carreaux par la suite, il faut tout simplement suivre l’intersection des axes. Il faut que le carreau s’aligne bien au niveau des deux traits. Et pour qu’il se fixe bien, il faudra tapoter avec le maillet.

  • Étape 3 : Faire les joints

Il faut laisser sécher pendant 24 h. Ensuite, on passe au mortier joint. Il faut étaler le produit sur une surface de 4 m — en moyenne, sans attendre dès qu’il est crémeux, à l’aide de la raclette à caoutchouc. Quand vous en arriverez aux lignes des joints, il faudra passer le mortier en diagonale.

Laissez le tout sécher durant 48 h avant de nettoyer et aménager la pièce.

Dénichez divers conseils sur l’aménagement et décoration maison sur https://www.maisonbordelac.fr/