Temps de lecture : 2 minutes

L’immobilier est un domaine assez vaste qui regroupe de nombreux corps de métier. Le chasseur immobilier par exemple fait partie des acteurs qui interviennent directement dans la recherche et l’obtention d’un bien immobilier. Quelle que soit la nature du bien immobilier recherché, il y a toujours un chasseur immobilier disponible. Si vous souhaitez devenir un chasseur immobilier, alors les voies et moyens se trouvent ci-dessous.

Chasseur immobilier : ce qu’il faut savoir sur ce métier

Un chasseur immobilier travaille nécessairement sous la tutelle d’un particulier qui a besoin de se procurer un bien immobilier. Il se met donc à la place de ce dernier et fait jouer ses relations afin de dégoter le bien immobilier le plus adéquat à la demande de son client. En plus de ses relations et de ses connaissances, il dispose également de plusieurs outils pouvant l’aider à accomplir efficacement sa tâche.

Devenir chasseur immobilier : quelles sont les qualités requises ?

Un chasseur immobilier est avant tout quelqu’un de dynamique, d’empathique et surtout commercial. En effet, son rôle est de chercher, d’analyser, de sélectionner et aussi d’effectuer des visites. Pour cela, en plus des trois qualités citées plus haut, il doit aussi être bien organisé et disponible à tout moment. Il doit également bénéficier d’un sens de la négociation très pointu.

Quelle formation suivre pour devenir chasseur immobilier ?

Un Baccalauréat (ou BAC) général, un BAC STMG…, n’importe quel type de BAC peut vous permettre d’accéder au métier de chasseur immobilier. Vous pouvez ensuite opter pour un BTS en professions immobilières, que vous pouvez également suivre en alternance. Retenez que dans ce métier les résultats importent plus que les diplômes même si avec le BTS vous pouvez obtenir une carte professionnelle.

Chasseur immobilier : quel est son salaire ?

Être un chasseur immobilier revient à être payé en fonction de son volume de travail. C’est le chasseur immobilier qui décide de son salaire proportionnellement au travail abattu. Il n’existe donc aucune règle qui fait référence aux rémunérations dans ce domaine. Et pour ceux qui optent pour le statut d’indépendant, l’autonomie est d’autant plus grande.