Comment faire pour travailler en Asie avec ou sans diplôme ?

Article publié le 07-02-2019 à 00:00:00 par Antoine dans la categorie: > voyage

Comment trouver un travail avec ou sans diplôme en Asie ? Est-ce possible de travailler au Vietnam, Thailande, Cambodge ... ? Suivez les conseils pour enfin vous expatrier et trouver un emploi dans une entreprise locale ou internationale en Asie du Sud Est.

Il faut savoir qu’il devient de plus en plus courant d’essayer de trouver un emploi à l’étranger. Exporter ses compétences en Asie et une option qui s’offre à de nombreux étudiants et professionnels chaque année. Les pays asiatiques étant en plein boom, les opportunités sont nombreuses. Mais il faut noter, que ce sont surtout ceux qui sont considérés comme étant des jeunes talents qui sont séduits par l’opportunité de découvrir un autre pays. Toutefois, aller vers l’inconnu est un challenge qu’il faut apprendre à surmonter. En effet, il y a des personnes qui, malgré un désir ardent de travailler en Asie, ne réussissent pas à s’intégrer convenablement. Il serait donc nécessaire de se poser les bonnes questions avant de tenter l’expérience professionnelle asiatique.

A quel type de visa êtes-vous éligible ?

Avant même d’envisager un travail en Asie, il est important de se renseigner sur le type de visa que l’on peut obtenir. En effet, on n’est jamais à l’abri des mauvaises surprises et les cas où des jeunes qui souhaitent décrocher des contrats de volontariat international en entreprise (VIE) se voient refuser leur visa ne sont pas rares. Il ne faut pas oublier que lorsqu’une entreprise ne parvient pas à obtenir un visa pour un candidat, celle-ci préfère le plus souvent se tourner vers un autre postulant. Plusieurs paramètres entrent en compte lors de la demande de visa. Si les facteurs habituels comme l’âge, la nationalité est le pays d’origine sont toujours présents, il ne faut pas oublier que la formation et les compétences du demandeur peuvent influencer sur la décision finale pour le visa de travail. Des organismes tels que l’union des Français à l’étranger organise des séances d’information pour les personnes qui souhaitent travailler dans un pays asiatique. Ces informations sont facilement disponibles sur l’Internet afin que les candidats puissent en prendre connaissance avant même d’effectuer des démarches.

Pour quelle compagnie en Asie souhaiteriez-vous travailler ?

L’Asie est une destination intéressante puisqu’elle comporte de nombreuses firmes multinationales, sans compter les puissantes sociétés locales. Le fait de travailler pour une compagnie française basée en Asie n’est donc pas à écarter.

Ho Chi Minh, Bangkok Phnom Penh capitales d'Asie

Une opportunité pour les jeunes expatriés en Asie avec ou sans diplôme

Il faut savoir que ce sont des milliards de dollars américains qui sont utilisés au sein de chaque ville en Chine. Pour garantir leur essor au niveau international, ces sociétés sont constamment à la recherche de jeunes qui s’adaptent facilement du point de vue socioculturel. Ce profil en particulier leur permet de tirer le meilleur parti de la culture française pour l’associer à la culture chinoise. À titre d’exemple, Ubifrance, une des nombreuses sociétés françaises actives en Chine invite les jeunes européens de moins de 29 ans à renforcer ses rangs en faisant constamment des offres :

La quantité des offres disponibles révèle donc à quel point la Chine se veut être une destination importante pour les jeunes qui souhaitent s’expatrier en dehors de l’Europe.

Mettre en avant le côté humain

Il faut savoir que le choix de la personne à expatrier en Asie rencontre la personnalité de l’individu en question. Généralement, ce sont les personnes qui sont déterminées à mener à terme les missions qui leur sont confiées que les entreprises françaises préfèrent envoyer. Cela est tout à fait compréhensible, car même si le candidat brille par ses compétences techniques, ce qui le démarque souvent des autres reste sa capacité à s’impliquer dans la mission qui lui est confiée. Aller jusqu’au bout de la mission doit être une seconde nature chez l’expatrié. Bref, c’est le côté humain de l’expatrié qui fera de lui un bon candidat ou non.

Être polyvalent pour pouvoir s’adapter

En plus de ses compétences, l’expatrié doit être en mesure de pouvoir s’adapter rapidement. Bref, c’est la capacité à s’intégrer au sein du nouvel environnement qui fait que le travailleur puisse exploiter son plein potentiel, il pourra non seulement s’adapter à son nouvel entourage, mais aussi l’aimer et le comprendre. C’est pour cela que les entreprises se tournent généralement vers les candidats qui ont déjà séjourné dans le pays de destination. Les personnes qui en sont nostalgiques sont d’ailleurs les mieux placées pour être sélectionnées. Pour une jeune personne, il existe des facteurs qui peuvent augmenter considérablement ses chances de devenir expatriés en Asie :

Comment faire pour intégrer une entreprise et travailler en Asie ?

Les jeunes candidats ont aussi la possibilité d’aller directement rejoindre une entreprise basée en Asie. Il y a aussi assez de demandes de ce côté.

trouver un travail en Asie avec ou sans diplome

Comment est-ce que les jeunes doivent s’y prendre avec ou sans diplôme ?

Un jeune français n’est pas obligé de passer par une société française pour aller travailler en Asie. Selon toute vraisemblance, de nombreuses sociétés en Asie comme, c’est surtout le cas pour les Japonais et les Coréens, recrutent leurs effectifs à l’international. C'es notemment le cas dans les pays comme le Vietnam ou le Cambodge : de nombreuses entreprises étrangères recrutent et proposent des contrats de travail à des expatriés. Pour les sociétés chinoises, leur ambition ne se limite pas au contrôle des marchés européens et américains, elle n’hésite pas aussi à recruter des cadres de différents pays pour s’assurer de parvenir à leurs buts. Les personnes ayant l’habitude de travailler à l’international ou ayant déjà vécu à l’étranger sont donc les mieux placées pour décrocher des emplois au sein des entreprises asiatiques. Si vous êtes attirés par les pays en voie de développement comme le Vietnam, vous retrouverez cet article de movetoasia.com qui résume les avantages pour les expatriés : avec ou sans diplômes pour travailler au Vietnam.

Quels sont les atouts qui doivent être mis en avant ?

Il faut savoir qu’un entretien auprès d’un recruteur asiatique ne se passe pas toujours de la même manière qu’avec un européen. Les asiatiques ont le sens des valeurs et cela n’est pas près de changer.

Savoir rester humble

Savoir se vendre prend un tout autre sens sur le marché asiatique. Avoir parfaitement connaissance de ses compétences signifie aussi que l’on reconnait les domaines que l’on ne maitrise pas et que l’on n’a pas le contrôle sur tout. La volonté d’acquérir de nouvelles compétences pour mener à bien la mission est fortement appréciée.

Mettre en avant l’esprit de corps

L’expatrié doit rejoindre une équipe déjà existante. Savoir s’intégrer dans celle-ci et développer l’esprit d’appartenance est fortement recommandé.

Souligner l’intérêt culturel

Un recruteur asiatique apprécierait fortement que l’on s’intéresse à son pays que ce soit à propos de son histoire, ses perspectives et ses traditions. L’emploi en tant qu’expatrié doit donc être une occasion pour apprendre sur le pays et ses habitants. Mettre en avant sa soif de découverte est toujours bénéfique dans ce genre de circonstances.

Savoir se montrer à l’écoute

Dans les projets où la culture présente un facteur majeur de la réalisation ou de l’échec de celui-ci, les recruteurs préfèrent généralement placer leur confiance en une personne qui sait se montrer à l’écoute des autres.





Dans la même catégorie





Pas de commentaire. Soyez le premier á ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire