Le temps des loisirs des seniors

Article publié le 19-06-2015 à 00:00:00 par Toky dans la categorie: > assurance

Avec le recul de la vieillesse, la retraite est de plus en perçue comme une nouvelle plage de vie. Ces vingt dernières années ont révolutionné le secteur des loisirs pour l’ensemble de la population, sous l’effet notamment de l’allégement du temps de travail, de l’augmentation du niveau de vie et du développement de l’offre culturelle. Ces évolutions ont largement profité aux seniors. Mais il faut faire une distinction entre la période avant 75 ans et celle qui vient après.

Une différence entre la soixantaine et les soixante dizaines

Selon une étude, on a pu constater que les jeunes retraités avaient accru leur participation dans tous les domaines (sports, activités manuelles, arts, culture), avec une nette préférence pour les sorties culturelles et les pratiques artistiques en amateur, suivant un mouvement général observé pour la période dans l’ensemble de la population française. Mais quinze ans plus tard, les chercheurs observent que les seniors ont délaissé toutes ces activités. Seules la télévision et la pratique associative progressent entre60 et 75 ans. Les personnes âgées passent en moyenne une heure et quart de plus que les actifs devant la télé. Et les femmes âgées sont les plus « accros » du petit écran.
Il y a 13 ans, elles étaient une sur trois à regarder la télévision. Pour elles, le petit écran est devenu l’ouverture sur l’extérieur. Et la position sociale n’influe pas sur le temps d’écoute. La télévision remplit bien son rôle de réductrice des inégalités.

sortie culturelle personne âgée

Les associations

L’autre grande tendance est l’engagement associatif à partir de 60 ans après la retraite. 55% des personnes âgées de 60 à 69 ans adhèrent à une association, soit une proportion nettement plus élevée que pour l’ensemble de la population française, 44%. Cet engouement incite un certain nombre d’associations à se tourner vers les seniors. C’est le cas des associations de personnes âgées ou des clubs du troisième âge. Au début de l’année 2000, 17% des personnes d’au moins 60 ans et 22% des personnes de 75 ans ou plus en font en partie.





Dans la même catégorie